Pierre

La nouvelle est tombée ce matin et éclabousse tout le Sud de la France, Pierre, dont ses amis ont toujours vanté sa fougue, son insouciance et sa folie entrainante, a finalement fini par se ranger, entrainant un quotidien peu accommodant, voire monotone. En cause ? Sa nouvelle vie de couple, qui dure depuis plusieurs mois maintenant.

Une situation provisoire ? L’histoire ne le dit pas. Ses amis témoignent.

 Il est de ses amis dont on pense qu’ils ne se calmeront jamais, même avec l’âge. Pierre était l’un d’entre eux, à n’en pas douter. Mais la raison et la modération ont finalement frappé à sa porte, et bien plus tôt que prévu. « Pierre, c’était le mec avec qui tu continuais de bringuer à huit heures du matin, et avec qui tu allais sauter sur tous ceux qui dormaient » nous confie Clément, un proche visiblement désarçonné.  « Quand j’ai appris pour son couple, j’étais heureux pour lui, il le méritait. Puis j’étais absolument persuadé que le fléau ne le toucherait pas. Pas lui. Il était trop fringant pour ça. Puis il s’est finalement rangé comme tant d’autres avant lui » poursuit le jeune homme dans un sanglot.

 Mais Clément n’est pas le seul à se sentir trahit. Sa meilleure amie, Elena, ne peut que consentir. « C’est vrai que Pierre, c’était quelque chose. On a bien senti le changement dans le groupe, notamment pour la fête annuelle de Montbazens. D’habitude c’est le feu, cette année c’était sympa, sans plus », lâche-t-elle avec fatalisme.

Aucun démenti

Interrogé à son tour, l’intéressé n’est pas du genre à se cacher derrière de faux semblants. « J’avoue que les dernières années ont été folles, j’ai profité, ça oui, mais j’étais peut-être trop sensible pour continuer à vivre cette vie finalement », admet-il. Et quand on lui demande sa vision de la vie désormais, il n’hésite pas une seconde : « aujourd’hui je croise les doigts pour qu’on ait tous les deux un CDI au plus vite. La suite, je nous vois bien acheter un petit pavillon dans la banlieue de Rodez, un labrador et une Peugeot Break 308, pour trimballer nos deux enfants, un garçon et une fille ».

 Des mauvaises nouvelles pour certains, qui en sont d’excellentes pour d’autres, comme Gaël et Camille, un autre couple d’ami de Pierre habitant à Toulouse : « il a beaucoup souffert par le passé, c’est vraiment une bonne chose pour lui, je leur souhaite le meilleur. Et puis pour ne rien vous cacher, on s’est déjà prévu un petit week-end dans les Pyrénées tous les quatre, ça va être chouette ! »